Skip to content Skip to navigation
Construction du Centre International de l’Art Pariétal Montignac-Lascaux
L'accueil

L’expérience de la zone 1 vise surtout à préparer les visiteurs pour l’exploration du fac-similé de la grotte.

Les visiteurs montent jusqu’au belvédère grâce à l’ascenseur. Lorsqu'ils sortent de l’ascenseur, ils arrivent sur une terrasse qui surplombe le paysage. Ils sont libres de contempler la vue avant de se déplacer vers la zone suivante, l’abri. La Torche les alerte pour la première fois. Ils l’utilisent pour balayer le paysage, une carte de réalité virtuelle apparaît : elle leur montre les conditions particulières des temps préhistoriques et l’emplacement de tous les principaux sites archéologiques de la région.

Puis les visiteurs entrent dans l’abri et découvrent sur un écran, comme à travers une fenêtre, l’image du paysage extérieur. Cette image, captée en direct, change en fonction de l’heure et de la saison. Dès qu’un nombre suffisant de visiteurs se trouvent dans la pièce, ou – en basse saison – après un certain temps, le film démarre.

Le voyage dans le temps peut commencer. Il nous amène jusqu’à l’époque de la fin du dernier maximum glaciaire, il y a environ 21 000 ans BP, quand le paysage de Lascaux était totalement différent et ressemblait à une steppe dominée par les animaux.

Un bond en avant et nous sommes en 1940 : le paysage est encore différent. Un groupe de quatre jeunes garçons traverse l’écran de part en part allant à l’aventure dans les bois et comme invitant les visiteurs à les suivre. Tandis qu’il s’avance vers l’entrée de la grotte, le visiteur découvre tous les 5 m environ un petit cristal qui renferme un écran. Sur chaque écran il peut suivre la progression dans la forêt des quatre garçons qu’il a déjà vus dans le film de l’abri. Grâce à ce dispositif il partage leur excitation et leur impatience à percer le mystère d’un trou découvert dans le sol. L’objectif est de stimuler l’imagination des visiteurs et de provoquer un sentiment d’enthousiasme avant la visite de la grotte.

Nous sommes au mois de septembre 1940.