Skip to content Skip to navigation
Construction du Centre International de l’Art Pariétal Montignac-Lascaux
Lascaux 2

1983 : ouverture de Lascaux 2

Afin de répondre à la demande du public, le projet d’un fac-similé est lancé par M. de Larochefoucauld, ancien propriétaire du site, au début des années 1970. Il fait bâtir une vaste coque en béton pour abriter la future réalisation et fait appel à un artiste-peintre (Monique Peytral) et à un plasticien sculpteur (Pierre Weber). Ils réalisent les premières peintures, sur des supports expérimentaux, avec des éléments naturels. Le résultat est remarquable mais de graves difficultés financières obligent à arrêter les travaux.

En 1978, le Conseil général décide de racheter le fac-similé et les travaux reprennent. De nombreux peintres, plasticiens, décorateurs sont chargés de la réalisation.

Le 18 juillet 1983, le premier touriste rentre dans Lascaux 2.
Situé sur la même colline que la grotte originale et enfoui dans le sol, Lascaux 2 reproduit la Salle des Taureaux et le Diverticule Axial, ce qui représente 90% des peintures de l’original. Deux « sas muséographiques » retracent l’histoire de la grotte et expliquent les techniques des artistes.
C’est une prouesse technologique qui, par une grande rigueur scientifique et artistique, a permis de recréer l’atmosphère de la cavité originale : coques en ferro-ciment, structure bâtie à l’image des constructions navales, reliefs restitués dans les moindres détails, peintures polychromes exécutées comme l’ont fait les artistes de la préhistoire avec des colorants naturels. Depuis son ouverture, près de 10 millions de visiteurs sont entrés dans Lascaux 2.